Au revoir fb

(Dernière mise à jour le 28 octobre 2019)

 

Vous savez que facebook ça craint pour votre vie privée. Mais alors… pourquoi êtes-vous encore dessus ? Par flemme ? Vous vous dites qu’il n’y a pas d’alternative ? Tout le monde est dessus c’est plus pratique ?

Et si on démarrait ensemble un mouvement de départ du géant bleu au pouces en l’air ? Choisissons des alternatives éthiques, libres de droits et respectueuses de notre vie privée !

Si vous avez la flemme de tout lire, un “TOO LONG; DIDN’T READ (TL;DR)” vous attend ici même :

Facebook est une entreprise qui fait du chiffre d’affaire avec vos données personnelles qu’elle revend à des annonceurs publicitaires
Il existe des alternatives à Facebook qui permettent de retrouver des usages similaires, tout en offrant une solution gratuite, avec un code source libre de droits et un respect de votre vie privée
C’est pour cela que j’ai pris la décision de réduire mon usage de Facebook et le quitter à long terme. J’utilise désormais framasphère (équivalent du fil d’actualité) et Riot.im (équivalent de messenger)

Facebook

Un business modèle dérangeant

Facebook, c’est 16 milliards d’euros de bénéfices en 2017 1, avec + 2 milliards d’utilisateurs actifs.

Si vous, vous faites vos déclarations d’impôts à peu près correctement, pourquoi pas facebook ?

“[…] chaque utilisateur européen a fait gagner en moyenne, grâce à la publicité, 23,60 euros à l’entreprise de Menlo Park l’an dernier. Or, dans l’Hexagone, plus de 34 millions de personnes s’y sont connectées chaque mois. Le groupe aurait donc dû déclarer autour de 800 millions d’euros de chiffre d’affaires et payer près de 120 millions d’euros d’impôts. “Facebook France: 1,9 million d'euros d'impôts seulement

Tout cela est rendu possible avec un peu d’optimisation fiscale, légale mais immorale :

“L’argent récolté à Dublin repart ensuite dans une autre structure basée aux Iles Caïmans. Grâce à ce système, le réseau social détient 43,9 milliards de dollars de trésorerie, dont près de la moitié – 20,1 milliards de dollars – dans ses filiales à l’étranger.”Facebook France: 1,9 million d'euros d'impôts seulement

Si les données servait seulement à nous vendre de la publicité ciblée, ce serait sympa. Le scandale Cambridge Analytica (qui a fait beaucoup parlé de lui mais qui n’a fondamentalement pas changé grand chose), quand à lui, révèle que ces publicités ciblées peuvent avoir de lourdes répercussions dans la vie réelle.

Entre autres, ce scandale révélait que :

“les algorithmes de la firme auraient massivement influencé la présidentielle américaine et auraient aidé le président des États-Unis, Donald Trump, lors de sa campagne électorale.”Facebook: comprendre le scandale Cambridge Analytica

Une plateforme enviée

Facebook était aussi un réseau social massivement utilisé, il est très convoité par les hackers. Pas plus tard que le mois dernier, Facebook a subi une attaque de grande ampleur :

“Des hackers auraient profité d’une faille dans la fonction « Aperçu du profil en tant que » afin de dérober des « jetons d’accès », ces sésames cryptographiques qui vous permettent de vous connecter sur Facebook sans avoir à renseigner à chaque fois identifiant et mot de passe.

Résultat : ils ont pu se connecter comme un utilisateur légitime sur ces dizaines de millions de profils et dérober éventuellement des données personnelles. “Facebook : un hack massif a compromis 50 millions de comptes

Heureusement, Facebook a corrigé la faille rapidement :

“Facebook a pris la décision de déconnecter les 50 millions de comptes affectés.

Autrement dit, si vous avez été déconnecté vendredi dernier [ndlr : le 2 octobre] de votre compte Facebook, c’est que vous avez peut-être été touché par ce piratage.”Piratage Facebook : votre compte a-t-il été touché ?

Personnellement, j’ai dû me reconnecter sur mon appareil mobile et sur ordinateur autour de cette date. Mon compte a donc été piraté. Ce qui a été fait des données éventuellement récupérée ? Je l’ignore.

Un social-network trop has been

J’ai Facebook depuis 2008. A l’époque, le concept de collectionner les “amis” pour ne pas les perdre de vue et partager du contenu avec eux est séduisant. Photos de vacances, soirées, contenus divers, messages privés. J’ose le dire, pour des raisons autres que celles qui nous font l’utiliser quotidiennent, Facebook à changé le monde 2.

Quelques questions rhétoriques en vrac :

Que reste-t-il de Facebook aujourd’hui ? Est-ce qu’on garde réellement contact avec ses “amis” ? Combien de personnes utilisent encore le “social” en dehors des groupes (pour les cours, classe ou groupe d’amis fermé), des messages privés (groupes, face-to-face ou chats-vidéo) et des évènements ?

Combien de trucs intéressants / drôles ou inspirants par kilomètre de scroll dans le fil d’actualité ?

Des personnes qui ont contribué au projet Facebook se désolidarisent de la plateforme:

  • un des créateurs du fameux bouton ” J’aime “, Julien Rosenstein, est en pleine désintoxication. Pour cause, la présence des smartphones dans nos vies provoquerait une forte absorption de nos capacités cognitives34
  • une des co-créatrice du bouton ” J’aime ” des des “Pages”, Leah Pearlman se désintoxique aussi :
LP: I wasn’t necessarily transitioning from technology to art. I just knew I was leaving technology. […] There is a saying, “If you keep doing what you’ve always done, you’ll keep getting what you’ve always gotten,” and I thought, ‘I just need to change this.’Leah Pearlman’s Journey from Co-Creation of the Facebook ‘Like’ Button to the Creation of Dharma Comics

Facebook versus “nous”

Oh oui, des statistiques !

Combien “d’amis” avons nous sur Facebook ?

A l’heure où j’écris ces lignes, j’ai 418 amis sur Facebook. Pour chacun d’eux, il m’est possible de compter le nombre d’amis qu’il/elle a. En réalité, je peux le faire pour seulement 353 d’entre eux (pour les autres, avec des paramètres de confidentialité différents, on ne peut voir que le nombre d’amis en commun).

  • en moyenne, un(e) de mes ami(e) Facebook a 577 amis.
  • La moitié de mes ami(e)s ont entre 359 et 715 amis.
  • 40 d’entre eux qui ont plus de 1000 ami(e)s.

Il est estimé (et vérifié!) que le nombre maximum d’individus avec lesquels une personne peut entretenir simultanément une relation humaine stable est d’environ 150. C’est le nombre de Dunbar 5 6.

“Mais Thomas, c’est pour rester en contact et garder des nouvelles”.  Bien sûr ! quoi de mieux que savoir que votre pote ERASMUS Jìghôr à fait une soirée au bananaclüb de Deggendorf. Tenez, pour illustrer ça, je peux même chercher une photo (publique, accessible par tous) de parfaits inconnus sur facebook qui correspond tout pile poil à la situation :

Votre pote ERASMUS Jìghôr au bananaclüb de Deggendorf le 20/04/2013.

Flippant non ?

De toutes façons, moi c’est mort, je pars paaaaas.

Hors de question pour vous de quitter le réseau, vous en est trop attaché ? C’est le point de vue très intéressant d’un article à ce sujet :

“supprimer Facebook relève du privilège. Ce réseau social s’est spécialisé dans de nombreux domaines, si bien que pour d’innombrables personnes, l’abandonner tout à fait s’avérerait autodestructeur. Ces personnes méritent d’être mieux traitées. Ce scandale ne doit pas nous faire fuir. Nous devons exiger l’avènement d’un meilleur Facebook.”Supprimer Facebook est un privilège

Ce qui n’est en revanche pas dit ni proposé dans cet article, c’est de trouver un ou des remplaçant(s) à facebook. Le quitter oui, mais pour trouver une plateforme qui nous rend des services similaires ! Sinon “le fait d’abandonner Facebook est tout bonnement inimaginable.”

Pour en savoir +…

Si ces petites “anecdotes” ne vous suffisent pas à ce jour pour vous motiver vers une alternative, j’ai trouvé 3 autres sources plutôt alarmantes concernant facebook et/ou son utilisation.

Facebook est-il devenu dangereux ? (la tribune)
Critiques de Facebook (wikipedia)

Un retour au réseau social ?

Une alternative éthique

Quitter facebook oui, mais aller où ? C’est tout l’objet d’un autre WordPress que je vous invite à consulter si j’ai attiré votre attention jusque là : https://sortirdefacebook.wordpress.com/

Pour les anglophiles, il y a aussi ce site, qui vous propose des alternatives : https://www.wired.com/story/facebook-alternatives/

En fait, vous utilisez facebook en tant que plateforme unique pour agréger tous vos services (vos conversations privées, vos groupes, vos évenements, etc…)

Il est possible d’éclater les services sur plusieurs plateformes et conserver tous les mêmes outils à votre disposition ! C’est peut-être un peu moins pratique au départ, et il faudra éventuellement vous préparer à un petit temps d’adaptation, mais le jeu en vaut certainement la chandelle pour votre vie privée !

Du coup, j’ai choisi comme alternative framasphère en tant que “réseau social” (alternative au fil d’actualité) et Riot.IM en tant que gestionnaire de conversation.

  • framasphère est basé sur une implémentation de Diaspora*, dont l’un des pods (nœud du réseau) est hébergé par framasoft. Ce pod, c’est justement framasphère.
  • Riot.IM est un client de messagerie basé sur des comptes utilisant le protocole Matrix. L’avantage ici, c’est qu’il existe une application IOS, Android, pour avoir des notifications pour vos conversations. Il est aussi possible de crypter bout à bout vos conversations, mais ce n’est pas utile pour du contenu non sensible.

Framasphère / Diaspora

L’énorme différence avec les réseaux sociaux privés existants, c’est que Framasoft s’engage – au travers d’une Charte et de Conditions Générales d’Utilisation – à vous respecter, vous et vos données. Nous ne revendons pas vos données. Nous n’étudions pas votre comportement. Nous n’affichons pas de publicité. Et si les règles collectives ne vous conviennent pas, vous pourrez toujours installer votre propre pod, avec vos propres règles. https://framablog.org/2014/10/07/framasphere-reseau-social-libre-et-gratuit/

Je ne vais pas m’attarder sur la présentation de framasphère, que vous pourrez trouver ici, ni sur (le très intéressant) avis d’un utilisateur inscrit sur ce réseau depuis plus de 3 ans

Globalement, cette alternative remplace directement :

  • l’envoi de messages privés (individuels ou groupes) avec la possibilité de créer des groupes différents avec les mêmes personnes (pour gérer des sujets de conversation différents). GROS bémol cependant, je n’ai pas encore trouvé un moyen pour avoir des notifications pour la réceptions des messages : gênant si vous utilisez messenger comme des textos. C’est pour cette raison que je préfère utiliser RIOT.IM pour les conversations et les groupes.
  • le mur Facebook (albums photo, lien inspirant, vidéo craquante…) que vous choisissez à caractère public ou restreint aux personnes appartenant à vos cercles ! C’est un mélange très réussi entre twitter (via les mentions et hashtag), Google + (via le concept de cercles) et Facebook (pour les messages et le fil d’actu).

Si vous voulez vous joindre à moi, c’est par ici : https://framasphere.org/i/c3a9a3e7d4af ! ou en m’ajoutant avec mon login totoetco@framasphere.org

RIOT.IM

RIOT.IM est parfait pour créer des salons (un peu comme sur slack, ce sont des groupes), que ce sont des conversations 1 à 1 ou des conversations de groupe. Riot se base sur l’utilisation de Matrix 7, un identifiant pour interconnecter les différentes plateformes de communications

Vous pouvez échanger des fichiers, faire des appels vidéos… L’interface n’est pas très intuitive au départ, mais les notifications fonctionnement bien, et la communauté étant grandissante, on ne peut qu’espérer du meilleur à l’avenir !

Gros avantage : ça fonctionne dans votre navigateur, appli windows ou linux, android, IOS… et ça supporte très bien les notifications !

Si vous êtes suspicieux de la sécurité de l’outil, sachez que l’État français utilise comme alternative à Telegram et Whatsapp le service Matrix/Riot !!!

Et comment on remplace les événements Facebook par exemple ?

  • Événement public ? ticket gratuit ? Pourquoi pas sur https://openagenda.com/ (pas libre de droit, le code et publié et c’est gratuit jusqu’a 365 événements par an/pas trop de personnalisation) ?
  • Événement privé ? Vous savez qui vous allez inviter alors faites un salon sur RIOT.IM !

Aussi simple que ça…

Peut-être que ces nouvelles plateformes ne seront pas 100% customisée à votre utilisation actuelle de facebook. Alliée à d’autres services libres, gratuits et éthiques : ce sont des alternatives parfaitement fonctionnelles !

Si chaque personne ayant nouvellement rejoint framasphère en faisait venir 3 nouvelles sur ce réseau social, il suffit de 3 générations pour qu’ils y ait 40 personnes inscrites sur le réseau ! 4 générations ? 121 personnes inscrites ! Le bouche à oreille peut vous migrer tout le monde très rapidement.

🙂 Vous pouvez vous aussi encourager vos amis à protéger leur vie privée et leurs données personnelles en les invitant à votre tour !

Ce contenu vous a plu ? Partagez le sur Diaspora* !

Sources

  1. https://www.nextinpact.com/news/106065-facebook-16-milliards-dollars-benefices-en-2017.htm
  2. From relationships to revolutions: seven ways Facebook has changed the world https://www.theguardian.com/technology/2015/aug/28/from-relationships-to-revolutions-seven-ways-facebook-has-changed-the-world?CMP=share_btn_tw
  3. Le créateur du «J’aime» de Facebook supprime ses applis une à une, Slate FR, http://www.slate.fr/story/152258/createur-facebook-supprime-applis
  4. Adrian F. Ward, Kristen Duke, Ayelet Gneezy, and Maarten W. Bos, Brain Drain: The Mere Presence of One’s Own Smartphone Reduces Available Cognitive Capacity Journal of the Association for Consumer Research 2, no. 2 (April 2017): 140-154. https://doi.org/10.1086/691462 
  5. Wikipédia, Nombre de Dunbar https://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_de_Dunbar#cite_note-7
  6. Science étonnante, David Louarpe https://sciencetonnante.wordpress.com/2012/01/16/150-personnes-le-nombre-magique-de-dunbar/
  7. https://matrix.org/blog/home/

2 réactions sur “ Au revoir fb ”

  1. Fil Réponse

    Je suis déçu de pas avoir reçu mon petit message à moi… Heureusement que je suis ton blog !! Personnellement, j’amorce un changement avec pour principale objectif de passer moins de temps sur facebook, donc pas forcément avec vocation de le remplacer à long terme ! Mais j’essaie quand même framasphère, histoire de me faire mon idée !

  2. WILLEMS André Réponse

    Bonjour Thomas
    Tu rejoins là mes idées lorsque je te dis que j’ai horreur de Google (encore un Monstre du même acabit que Fessebouc.
    Autre sujet :que penses-tu des “Gilets jaunes ” ?
    Que penser de ces immeubles qui s’écroulent ? Et si l’on proposait une solution ?
    Car,il y a toujours une solution de “”Bon Sens”” (il suffit d’être humain,altruiste et avoir mens sana !—n’est-ce pas ???) Bon périple ….Bonnes rencontres…et Belles Filles (on peut les aimer sans les salir !!!)( cf. la manifestation parisienne ) Papy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *