Année de Césure

(Dernière mise à jour le 20 octobre 2019)

 

C’est une année un peu spéciale qui commence, puisque j’ai choisi de mettre de côté ma scolarité pendant un an pour me consacrer à des projets personnels divers et variés. Avenir, culture, sport et tourisme seront les 4 mots qui rythmeront cette année.

Pourquoi ce choix ?

Dans mon cas, les plus jeunes diraient yolo et les un peu plus vieux  carpe diem.

Je suis convaincu qu’il faut profiter de la vie, si cela est à notre portée (santé, finances). La perte d’un membre de ma famille proche décédé des suites d’un cancer a beaucoup influencé ce choix. Le rythme de certaines périodes de partiels et rendus de projets a été très difficile à suivre en parallèle de cet évènement. Et puis… qu’est-ce que je souhaite vraiment faire de ma vie ? Ingénieur ? Chercheur ? Et pourquoi pas moniteur de plongée, enseignant, comédien… Je ne suis certainement pas prêt à me jeter ainsi dans le monde du travail, et j’ai donc décidé d’interrompre ma scolarité. Pendant un an.

C’est légal ?

Je viens de finir ma quatrième année en école d’ingénieur. Il reste un an d’études avant le diplôme, soumis au règles de la Commission des Titres d’Ingénieurs (CTI), qui donne comme l’une des conditions d’obtention du diplôme :

“La CTI ne souhaite pas que les périodes de césure conduisent de fait à l’attribution du diplôme d’ingénieur en 6 ans au lieu de 5.”

https://www.cti-commission.fr/fonds-documentaire/document/10/chapitre/486

Sauf que le gouvernement Hollande à publié une circulaire autorisant et encadrant la césure. Résultat : la césure est possible si elle ne donne pas lieu à la signature d’une convention de stage par l’établissement pendant cette période. La CTI demande aussi à ce que les césures soient limitées en nombre. Pour mon école, il faut obtenir l’accord écrit du directeur de département et du directeur de la formation en présentant ses motivations. L’école garantie à l’étudiant une inscription en année supérieure après sa période de césure.

Mon programme en 3 points

“Mon programme en 3 points :

1er point : le plein emploi. 2ème point : le plein emploi. 3ème point : le plein emploi”

Louis de Funès, dans la Zizanie, de Claude Zidi, 1978

J’avoue que mon programme est un peu plus chargé que celui de Louis de Funès, mais pas plus compliqué ! Au lieu de faire un tour du monde ou un projet annuel, j’ai décidé de réaliser une multitude de projets allant de quelques heures à quelques mois. En voici les grandes lignes :

Septembre/Octobre

  • participer à une recyclerie.
  • passer le permis
  • Associatif :
    • semaine de rentrée culturelle : organisation de 5 soirées de spectacles : http://tiny.cc/rentree
    • conférence sur les activités et les missions l’association.
  • assister à des audiences (Tribunal d’instance, tribunal correctionnel…)
  • passer à une banque éthique : http://www.la-carotte-masquee.com/banque-ethique-pourquoi-et-comment/
  • nettoyer mon compte Facebook, me séparer au plus possible des services Google pour protéger ma vie privée

Novembre/Décembre

  • voyager en Europe 1 mois avec Interrail : Munich, Prague, Budapest, Varsovie, Berlin, Copenhague, Hambourg, Amsterdam et Bruxelles.
  • rendre visite à ma famille (Lorraine, Suisse)

Janvier/Février

  • animer une conférence de mathématiques sur le (fascinant et controversé) problème des trois portes de Monty Hall 1
  • développer une interface d’aide au régime alimentaire: vous suivez un régime alimentaire médical (diabète, cancer…) ou loisir (sur-protéiné, végétarien, minceur…). L’objectif est de générer et proposer des menus compatibles avec ses contraintes !

Mars/Avril

  • être enseignant contractuel
  • reprendre et réanimer un site personnel consacré à l’informatique : lestroisgeeks.kazeo.com
  • passer le niveau 2 plongée

Mai

Aller de Cannes à Bordeaux en vélo (électrique) en passant par le Canal du midi et le Canal de Gironde à l’aller. Longer l’océan par l’eurovélo 1 (Vélodyssée) au retour

Juin/Juillet

  • l’intégrale du GR20 en corse !
  • répétitions finales et jeu dans une pièce de théâtre. “Chute d’une nation” de Yann Reuzeau, dans le cadre du festival “Nuits de Rêves” organisé par l’association Rêve de Foin

Mais aussi :

  • Faire un casting pour jouer dans une publicité
  • Rendre des textes accessibles aux personnes malvoyantes (lectures)
  • Réaliser des portraits de héros de tous les jours

Sources

  1. + d’infos sur wikipedia.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *